jeudi 29 juin 2017

Un petit qui a du caractère...

Trait numéro un du changement : l'inconfort.
Si vous vous apprêtez à changer quelque chose d'important dans vos façons de faire, dans votre environnement, dans votre entreprise, vous allez occasionner pour vous et pour ceux qui vous entourent une vague d'inconfort.
L'inconfort est cette sensation qui nous rappelle que rien n'est parfaitement maîtrisé, que le bateau tangue, mais qui nous indique aussi que nous sommes en route pour quelque chose de nouveau et d'inédit.
Le problème ici est que beaucoup, de façon plus ou moins inconsciente, confondent inconfort et insécurité et font de leur mieux pour revenir ou pour rester là où ils étaient, là où tout semblait maîtrisé. Autant les prévenir que le chemin que vous avez choisi pour eux est un chemin rocailleux, mais prometteur et qu'ils ressentiront de l'inconfort et quand ce dernier arrive leur parler de ce qu'il y aura après ! 

mercredi 28 juin 2017

Bon en tout et pour tout...

La meilleure manière de devenir excellent à quelque chose est d'accepter le fait qu'il est inutile de désirer vouloir devenir excellent partout !
Notre système scolaire forme les enfants à disposer d'un savoir généraliste : mathématiques autant que biologie, français autant qu'allemand, sciences physiques autant que sport...
Il n'est pas possible, autant qu'il ne serait pas souhaitable, que nous puissions devenir excellent dans tous ces domaines. La dernière fois que l'ensemble de tout le savoir humain à pu être rassemblé dans l'esprit de quelques personnes, c'était lors de la rédaction de la grande encyclopédie universelle, et c'était au 18ème siècle... Depuis, l'étendue du savoir humain est telle qu'il est devenu nécessaire de choisir. Cela paraît évident, pourtant ce n'est pas ainsi que nous appréhendons le savoir dans nos premières années d'apprentissage et il peut en rester ce besoin d'exceller en tout, cette vision généraliste des choses...
Choisir votre domaine d'excellence et vous y cantonner.
Reconnaître ce qui vous attire, votre domaine à vous et porter ces compétences à l'excellence.

mardi 27 juin 2017

Au programme pour demain !

Nous savons, comme vous le savez, que vous serez capable de réussir et de surmonter la plupart des obstacles qui se présenteront devant vous demain, durant votre journée de travail.
Une journée de travail normal se passe en général dans cette zone, dans cet endroit de soi où l'on sait que l'on sait faire... Parfois, un peu d'imprévu, mais le plus souvent, c'est la routine...
Et si vous changiez ça ? Et si vous y alliez pour agir un peu plus généreusement, plus énergiquement, plus inventivement, juste parceque : pourquoi pas ? Pour voir ? Pour changer ?

lundi 26 juin 2017

Quentin Tarantino explique sans le dire ce qu'est le leadership



Dans cette vidéo, Quentin Tarantino raconte un moment de mentoring avec Terry Guilliam et donne, selon moi, la meilleure définition qui se puisse être de ce qu'est le leadership et de pourquoi il est vital de savoir prendre la parole lorsque l'on souhaite diriger, manager ou mener à bien un projet...

vendredi 23 juin 2017

Qui est le plus malin ?

Si vous êtes un performer, et vous êtes un performer lorsque vous prenez la parole en public, que ce soit devant votre équipe le mardi matin après un café et des croissants ou devant votre comité de direction une fois tous les six mois pour leur expliquer votre stratégie ou celle de votre département, il y a une règle très importante à retenir, c'est que votre auditoire est toujours plus intelligent que vous. Quoique vous fassiez, quoique vous disiez, qui que vous soyez, votre auditoire est plus intelligent que vous. Parce qu'à la fin de votre temps de parole, c'est eux qui pourront décider s'il vont faire ce que vous voudriez qu'ils fassent. Voire, c'est même eux qui décident pendant que vous parlez si ce que dites est digne ou non de leur intérêt... et vous pourrez toujours leur dire que cette réunion est "topless" et qu'il faut se respecter et s'écouter les uns les autres et que vous n'utilisez que trois slides et que, et que, et que... il n'empêche, c'est eux qui décident.
Si vous entrez dans la salle et que vous vous pensez vraiment plus malin qu'eux, plus intelligent... vous avez déjà perdu.
Gardez en tête que non seulement ils sont plus malins que vous, mais aussi que si vous avez décidé de leur parler, c'est que vous avez décidé de vous mettre à leur service...

jeudi 22 juin 2017

Attentats et proportions...

Les temps sont troubles...
Des dernières tentatives d'attentat, me venait cette réflexion sur la condition d'"Extrémiste" et le pourquoi de leurs actions.
Pour une part, je pense que cela tient à leur capacité et à la capacité de ceux qui les entourent de gérer et de vivre au jour le jour avec leurs émotions.
Un psychiatre, dont j'ai malheureusement oublié le nom, écrivait dans un article dont j'ai malheureusement oublié le titre dans une revue dont j'ai...
- "Si vous ne parvenez pas à maîtriser vos émotions, alors il ne sera pas long avant que nous ne tentiez de maîtriser les attitudes et les comportements de votre entourage."
Lorsque vous vous trouvez en face de quelqu'un qui ne sait pas maîtriser ses émotions, qui s'offense de choses qui devrait être aussi banal que l'humour, la dérision, l'auto-dérision, alors il vous devient impossible de vous sentir à l'aise, parce que Dieu seul sait comment cette personne va réagir et quelles seront ses menaces pour que vous cessiez d'agir comme vous le faites.
Évidemment, lorsque l'humour disparaît d'une conversation ou d'une interaction, c'est toute la mesure et le sens des proportions qui disparaît et avec lui, notre humanité.

mercredi 21 juin 2017

To Do et dans l'ordre...

Découvert sur le site TheMuse, cette façon de prioriser vos actions du jour : 1, 3, 5.
Prenez votre "To-do list" et identifiez ce qui représente une charge de travail importante, moyenne et minime.
Puis donnez-vous pour objectif de réaliser dans la journée une tâche majeure, trois tâches moyennes et cinq minimes.
Tout est dans la priorité a donner aux items de votre liste. 

mardi 20 juin 2017

Quand ça pète !

Il n'est pas rare de voir des réunions s'échauffer. Les voix s'élever parce qu'un tel n'aurait pas fait le nécessaire, parce que des responsabilités n'ont pas été prises...
Il peut arriver que cela soit salutaire. Une prise de conscience et un premier pas vers un set d'actions correctrices...
Mon avis est que ce que disons et ce que nous faisons a un impact...
D'une manière générale, la relation que vous entretenez avec vos pairs, avec les autres personnes de votre équipe ou de votre département ou de votre entreprises est plus importante que le projet sur lequel vous travaillez. Permettre à ceux qui vous entourent de mieux faire leur job est une excellente façon d'avancer plus vite.
Ok pour un peu de colère et quelques éclats de voix, mais que cela s'arrête là, après c'est respect, écoute et garder en tête que nous sommes dans le même bateau.

lundi 19 juin 2017

Décision - Action !

Il n'y a qu'une seule façon de savoir si vous avez bien pris une décision… et c'est de vous assurer qu'une action lui correspond.
Pas d'action, pas de décision.

Lorsque vous avez pour objectif de les conduire à agir, votre première cible sera leur processus de décision et votre succès se mesurera à votre capacité à transformer ce processus en une action tangible et réelle.

vendredi 16 juin 2017

Votre vrai job : prendre des risques !

Pour réussir une tâche, pour progresser dans un domaine donné, il est une évidence : il existe un risque pour que cela ne marche pas. Il y a un risque d'échec. Se confronter à quelque chose pour la première fois expose nécessairement à ce risque.
Ce n'est pas d'échouer qui est si difficile à vivre. Nous l'avons tous expérimenté et, même si ce n'est pas agréable - loin de là - nous savons tous plus ou moins que nous aurons les ressources pour nous relever et continuer d'avancer... L'échec est angoissant, mais ce n'est pas le pire. Le pire, c'est d'accepter de son plein vouloir de prendre ce risque. D'accepter que ce que nous nous apprêtons à réaliser pourrait très bien nous mettre dans une situation difficile, nous faire éprouver la honte d'être celui par lequel le malheur est arrivé, d'être celui dont on dira qu'il n'a pas réussi... Et face à ce risque, à ce potentiel tourment, beaucoup renoncent. Par le seul pouvoir de leur imagination !

Notre cerveau est une machine anticipatoire. Si nous le laissons prendre les commandes, il trouvera toujours milles et une raisons de ne pas agir, tant le risque pourrait être grand ! Pourtant, à moins de ne pas l'écouter, à moins de se lancer, il ne se passe rien.

jeudi 15 juin 2017

Si vous pensez avoir un problème de confiance en vous-même...





Dans cette vidéo, Sigourney Weaver, l'immense star du grand écran raconte qu'au moment de tourner les premières scènes d'Alien, elle s'est crue un moment allergique à la présence du chat (Jones) qui figure en bonne place dans le casting de ce film. Au moment où le réalisateur interromp la prise, elle rejoint sa loge, persuadée qu'elle sera exclue du tournage tellement trouver les quatre chats nécessaires au tournage avait été difficile. Comme si Ridley Scott allait se débarrasser de la star de son film parce qu'il était parvenu à trouver quatre chats identiques.

Et pourtant !

Doute, doute, doute...








mercredi 14 juin 2017

Celui qui parle !

Il n'y a qu'un seul endroit où il est possible de blâmer l'auditoire pour les piètres qualités oratoires du présentateur et c'est à l'école !
Si la leçon n'est pas intéressante, ce sera la faute de l'élève et de ses difficultés d'attention, de concentration... Le professeur, lui, ne fait que transmettre un savoir qui est, par essence, captivant !...

Dans toutes les autres situations, vous êtes responsable de votre communication ! Si vos auditoires s'endorment, si après quelques minutes de temps de parole tout le monde rejoint un état proche du coma, c'est que vous ne faites sans doute pas ce qu'il conviendrait de faire pour les captiver !


mardi 13 juin 2017

Notre lent président !

Il y a peu, Emmanuel Macron était élu président de la république française.
Lors de la cérémonie de passation des pouvoirs, quelque chose a marqué les esprits : la lenteur avec laquelle il s'est avancé vers le président sortant. Cette lenteur toute présidentielle, qui détonnait avec le rythme auquel il nous avait habitué était de circonstance.
Si vous voulez donner de la solennité à ce que vous faites ou à ce que vous dites : faites-le avec lenteur, avec calme, et immédiatement vous donnerez le poids nécessaire à vos mots, à vos actions. Ce qui est lent, posé, calme, donne cette impression de sérieux et de solennité.
A vous d'en faire usage. C'est aussi simple que cela... (à partir de 0:55 sur la vidéo ci-dessous).




lundi 12 juin 2017

Ceux qui percent !

Dans ma carrière d'acteur, j'en ai vu autant abandonner parce qu'il avait peur de l'échec que parce qu'il avait peur de réussir...
Devenir un acteur reconnu, "bankable", est pour certains une perspective tout aussi terrifiante que celle de ne pas devenir un acteur du tout !
Le jour où le succès arrive, tout change... et beaucoup ne sont pas prêt à prendre ce risque, même s'ils sont rares à le reconnaître...

vendredi 9 juin 2017

Comme tout le monde...

Il faut du courage pour faire ce que les autres ne font pas.
La foule, la majorité, et ses comportements souvent irrationnels sont la norme parce que nous sommes enclins à suivre, à imiter, à rester dans ce que commande la tribu.
Dès que vous faites le choix de sortir du lot, d'agir différemment, de prendre la tangente, le chemin le moins fréquenté, vous ressentirez cette sensation désagréable, ce stress de celui qui ne fait pas comme les autres...
A l'évidence, à moins de le ressentir, c'est que vous faites ce que tout le monde...

jeudi 8 juin 2017

Data et intuition...

Nous sommes en quête de rassurance et de sécurité. Tout ce qui nous semble pouvoir contribuer à nous protéger un peu plus nous apparaît comme une bonne chose.
L'un des outils de cette sécurité, et c'est aussi la fonction première de notre cerveau : anticiper. La nature s'est appliquée, en créant le cerveau, à en faire un instrument d'anticipation. Anticiper le prochain danger d'abord, puis devenant plus complexe, anticiper tout ce qui pourrait venir nuir à ce sentiment de sécurité.
Aujourd'hui encore cette quête continue. Pour cela nous exploitons toutes les techniques que la science met à notre disposition pour tenter de prévoir, d'anticiper de mieux comprendre ce qui va se passer. C'est en nous.
Ce qui est intéressant, c'est que de notre nature profondément émotionnelle, il est difficile de prévoir quoi que ce soit. Qui aurait pu prévoir que Trump serait élu, 1 an avant les élections ? Qui avait prévu le succès planétaire de Facebook et surtout le besoin que nous avions d'un réseau de cette nature ?
Qui avait prévu le succès de Google et la défaillance de Yahoo! Pas grand monde !
Face à une idée, le meilleur outil d'anticipation dont nous disposons reste notre intuition. Ce ressenti difficile à définir qui nous indique que là est la bonne direction. La data, l'analyse, la logique pointent dans une direction opposée, mais notre ventre nous indique autrement.
L'avantage de la data et de la logique, c'est qu'en cas d'échec, il est possible de se retourner vers les autres et de leur dire : j'ai suivi ce qu'il fallait suivre. J'ai fait ce que la logique commandait !
Suivre ses trippes, c'est se retrouver seul et sans grande justification autre que : c'est ce que je pensais juste.
Si la data et la logique semblent venir de loin et les modèles d'analyse sont connus, il serait injuste de considérer que l'intuition vient de nulle part. Les deux correspondent à des modèles complexes basés sur l'accumulation d'information et leur compilation. L'une, la data, donne des prédictions basées sur les comportements anciens ; l'autre s'appuie sur des comportements futurs, encore jamais vu... et ouvre sur plus de potentiels, mais aussi plus de risques...

mercredi 7 juin 2017

Jusqu'au sommet...

La plupart iront jusqu'à ce qui est suffisant. Jusqu'à obtenir une offre, un produit qui satisfasse la demande, le besoin identifié. Irréprochable. 
Quand le vrai travail serait d'aller jusqu'à l'excellence. Créer le produit dont ils ne pourront jamais se passer. Concevoir l'offre ultime, celle qui dépasse les attentes et les besoins. Celle sur laquelle  vos concurrents ne pourront pas s'aligner parceque c'est vous et tout votre talent qui en est à l'origine. 


mardi 6 juin 2017

L'endroit du choix

Il y a cette expression : le champ des possibles. Peu importe de savoir si c'est raisonnable, réalisable, envisageable... Peu importe le résultat des analystes, les gains à venir, si ce sera facile ou difficile... C'est possible. Dans le champ des possibles. 
Et c'est à partir de là qu'il faut choisir...
Parceque si c'est possible et si vous le voulez suffisamment, tout peut arriver.

vendredi 2 juin 2017

Small beginnings...

Vieillir ne serait pas vieillir s'il n'y avait ce sentiment de piétiner, d'être déjà passé par là...
Une bonne manière de s'éviter ces impressions de déjà vus est de s'offrir aussi souvent qu'il est possible des commencements. Petits commencements ou grands commencements, il importe peu, mais commencements.
Commencer demain à manger un plat de riz avec les doigts, à jouer de l'harmonica ou à commencer de se raser par la face Est au lieu de la face Ouest, tout cela, ce sont des commencements...
L'homme est un animal de nouveauté, de découverte et de créativité. L'homme n'a jamais vraiment connu au fil de son évolution cette nécessité de rester éveillé et créatif aussi longtemps... alors il importe de stimuler nos sens, notre génie intérieur et de lui donner sa dose de surprises.
Ces petits commencements pourraient aussi s'avérer avoir de grandes fins !

(Billet inspiré par une interview d'Alexandre Lacroix, rédacteur en chef de philosophie magazine sur France Inter, ce même jour...)